Pôle espoirs féminins francilien

Le territoire francilien est un des principaux pourvoyeurs des joueuses de l’équipe nationale (Alison Pineau, Paule Beaudoin, Laurisa Landre, etc.) et constitue, pour la direction technique nationale, un enjeu majeur en terme de détection et de formation des potentiels.

Le Pôle espoirs féminins est installé dans les Hauts-de-Seine (92), au CREPS de Chatenay-Malabry.

Son responsable est Éric Calcagnini (CTS).

Par délégation du Ministère des Sports et de la direction technique nationale, il relève de la responsabilité de la ligue francilienne.

Son financement est soutenu par le Ministère des Sports, la FFHandball, le Conseil Régional d’Île-de-France, l’Éducation Nationale, la ligue, et les familles (coût annuel d’un athlète : 7 600 euros – coût à la charge de la famille : 2 600 euros).

Le pôle est une étape du Parcours de Performance Fédéral (PPF) pour permettre aux jeunes athlètes l’accès vers les clubs de LFH ainsi que vers le niveau international.

Le Pôle espoirs intègre donc un double projet au sein du PPF :
• scolaire (par la certification Bac/Bac Pro et par un parcours renforcé)
• sportif (par les sélections nationales et par les clubs d’élite de l’Île-de-France)

 

  1. Les dernières actualités