Les sites d'accession aux pôles espoirs

Chez les jeunes garçons, Eaubonne est également un site d’accession au pôle espoirs.

Cette première année d’intégration au PPF est une année probatoire durant laquelle l’athlète sera évalué sur ses capacités à concilier les études et l’entraînement intensif.

Durant, ce passage dans la structure, le joueur sera au cœur d’un projet tout à la fois scolaire et sportif. La structure du site d’accesion met à la disposition de l’athlète des aménagements, des moyens et une organisation permettant au jeune de mener de front ce double projet scolaire / sportif, grâce :
•    au suivi médical et psychologique des sportifs
•    à la qualité des conditions d’entraînement
•    à la qualification de l’encadrement
•    aux dispositions particulières de protection des mineurs

Par délégation du Ministère des Sports et de la direction technique nationale, le site d’accession relève de la responsabilité de la ligue Île-de-France.
Son financement est soutenu par le Ministère des Sports, la FFHandball, le Conseil Régional d’Île-de-France, l’Éducation Nationale, la ligue Île-de-France, et les familles.
Il prend bien en compte le souhait formulé par le Conseil Régional d’Île-de-France de s’impliquer durablement dans l’accès au sport de haut niveau, qui se traduit déjà par un soutien dans le financement des pôles espoirs franciliens.
coût annuel d’un athlète : 7 500 euros
coût à la charge de la famille : 3 500 euros

Présentation du site d’accession

dossier administratif

 

Chez les jeunes filles, deux sites d’accession au pôle espoirs sont mis en place : un au CREPS de Chatenay et un au Centre National des Sports de la Défense de Fontainebleau.

Un des axes de ce projet est le développement de la pratique féminine vers l’excellence dans tous ses aspects : éducatifs, scolaires et d’accès à la pratique compétitive de haut niveau.

À ce titre, le groupe de gouvernance territoriale a décidé de mettre à disposition, des jeunes filles âgées de 13 et 14 ans, un centre de préformation ayant pour objectifs:

  • L’accès au parcours d’excellence sportif de la FFHandball
  • L’accompagnement éducatif et scolaire des jeunes joueuses
    • Présence au conseil de classe
    • Mise en place de soutien scolaire selon les besoins
  • Une volonté politique territoriale des instances du handball
  • Une motivation politique locale forte
  • Une demande de la DTN féminine au regard des caractéristiques du territoire

Les deux sites d’accession ont pour objectif principal d’augmenter les chances de réussite de la jeune joueuse à l’entrée d’un parcours vers le haut niveau :

  • En centrant la joueuse sur son double projet scolaire, projet handball par un accueil en internat du dimanche au vendredi après-midi.
  • En augmentant la charge d’entraînement sans mettre en péril le projet scolaire :
    • Par un volume et une qualité d’entraînement possible de 8 heures maximum
    • Par un suivi scolaire et mise en place de soutien scolaire
    • Par un suivi médical
    • Les emplois du temps mis en place permettent aux jeunes filles. Les horaires aménagés ont pour objectif prioritaire de permettre à chaque élève de réussir tant sur plan scolaire que sportif

Le CNSD et le CREPS offrent aux jeunes filles un cadre idéal grâce à son aménagement qui leur permettent d’avoir, sur un même site, l’hébergement, un lieu d’entrainement et la restauration.

  1. Les dernières actualités